Debout sur mes paupières, Jessica Nelson

Dans son roman, Debout sur mes paupières, Jessica Nelson plonge le lecteur dans les tumultes de l’esprit d’Elisabeth M, son personnage principal, pris dans les remous de la mer agitée de la création et de la réflexion sur la vie. Comment réussir à combiner plusieurs rôles en une seule personne ? Telle est la question ! 😉

Jessica Nelson fait osciller le lecteur, tel un culbuto, entre trois figures féminines, toutes des créatrices. Elisabeth M., son personnage principal, qui sculpte pour oublier son rêve de danseuse et oublier le temps. Lee Miller, muse d’un grand nombre d’artistes, qui devient l’obsession d’Elisabeth. Et l’auteur, lui-même, qui se mélange  à ses deux personnages hors du temps, hors du commun.

L’auteur entrecoupe le récit de son « romanquête», comme elle l’appelle, par des extraits de ses échanges avec son éditrice. Cette dernière titille, taquine, pousse dans ses retranchements l’auteur : elle est son garde-fou ! Ces parties laissent transparaître les doutes, les dilemmes ou encore les tâtonnements que Jessica Nelson peut ressentir lors de la rédaction de son roman.

Avec une extrême douceur et une plume pudique, l’auteur met en avant des portraits de femmes aux multiples rôles, qui doivent jongler entre leur vie de mère, d’artiste et d’épouse. Une démultiplication de personnalités, à  la limite de la schizophrénie, qui donne le vertige. Un tourbillon emmenant les personnages aux bords du précipice, toujours sur la corde raide !

Publié par Audrey Lucido, le 12 octobre 2017.

3 réflexions au sujet de « Debout sur mes paupières, Jessica Nelson »

  1. Ta chronique me fait penser à une tranche de vie quotidienne de chaque maman, qui vit plusieurs journées en une seule…
    A découvrir, donc… Merci!

Laissez moi un petit commentaire