La dernière des Stanfield de Marc Levy

Dans son dernier roman, Marc Lévy entraîne le lecteur sur les chemins tortueux du passé de Sally-Anne, la mère de son héroïne, Eleanor-Rigby, La dernière des Stanfield. Une seule question flotte au-dessus de ce livre: qui étaient nos parents avant notre naissance? Une question pertinente, voire même existentielle!

Marc Lévy plonge le lecteur dans trois époques différentes pour y répondre. Eleanor-Rigby, accompagnée de Georges-Harrison, cherche à découvrir la vérité sur leurs mères respectives, Sally-Anne et May, qu’ils croyaient connaître. Au fil de leur enquête, ils se rendent compte qu’ils avaient tort.
Une nouvelle question sous-jacente surgit dans l’histoire: connaît-on réellement nos parents? Je n’en suis pas si sûre! 😉

Pour s’émanciper de leurs parents, l’homme et la femme adulte,  ont besoin de rassembler tous les pièces du puzzle pour construire leur présent. Le passé de leurs parents en fait partie. Or, ces derniers adorent cacher leur jeunesse, enjoliver certaines histoires, et en dissimuler d’autres.

Les personnages fouillent alors le passé de leurs familles, non comme des détectives privés, mais comme des historiens. Recherches livresques, enquête sur les lieux où leurs parents ont vécus, ou encore témoignages recueillis auprès de personnes toujours vivantes sont apparus comme les moyens les plus sûrs pour obtenir des informations avérées.

Marc Lévy parsème tout au long de son livre tout un panel de non-dits et de secrets, qui ravissent le lecteur. Toute famille, quelle qu’elle soit, a forcément des casseroles dans son passé. Le fait de les cacher aux générations futures ne fait qu’empirer les choses. Accumulation, trop plein entraînent irrémédiablement une explosion d’émotions et une soif de vérité.

Marc Lévy nous délivre avec une subtile délicatesse et un swing humoristique cette magnifique histoire.
Un petit bijou, plein d’intrigues, de tendresse, et finalement de paix, sur un air des Beatles. Une douce et magnifique promenade dans le passé de Sally-Anne, nous entraînant sur les bords de l’âme de Georges-Harrison et d’Eleanor-Rigby, La Dernière des Stanfield!

Publié par Audrey Lucido, le 24 avril 2017.

6 réflexions au sujet de « La dernière des Stanfield de Marc Levy »

    1. Cher Marc, je vous remercie pour ce petit message, qui me va droit au cœur! Je suis extrêmement heureuse que ma chronique vous ait plu!
      Je vous adresse toutes mes amitiés. 😉 Belle journée à vous et bonne promotion pour « La Dernière des Stanfield » 😉

  1. La généalogie pour la construction personnelle des individus…
    Voici un thème aussi passionnant que dangereux, qui nous pose question à chacun(e)… Ta chronique m’a, encore, mis l’eau à la bouche!!
    Tes avis vont finir par représenter un budget livresque conséquent (rires!). Merci pour tout!

  2. Le livre est prenant, dès le début. L’intrigue fascine, nous nous laissons porter dans les revirements de cette histoire aussi sombre que pleine de joie. Pour autant, le personnage de Sally-Anne m’est insupportable, je n’ai pas pu m’en décrocher et je crois que ça m’a gâché le livre.
    Un conseil; si vous pouvez le lire d’une seule traite, c’est encore mieux. je l’ai lu en 2 jours et j’avoue que les coupures m’ont laissées parfois indécise dans mon travail !

Laissez moi un petit commentaire