Mon libraire, mon super-héros

Aujourd’hui, lorsqu’une personne va acheter un livre, elle dit : « je vais chez mon libraire ! ». Je trouve que l’expression « mon libraire» est intéressante, voire même captivante, en soi. Pourquoi cette marque de possession pour l’homme ou la femme, qui déambule toute la journée entre des livres ? Creusons un peu ce sujet, qui selon moi est essentiel ! 😉

Cette marque de possession attachée au mot libraire est significative. Elle souligne la merveilleuse relation que l’on a avec un libraire. Si nous le voyons au minimum deux à trois fois par mois (j’ai bien dit au minimum ! 😉), le libraire devient rapidement notre conseiller, notre jedi de la littérature! Bref, un ami tout simplement ! Il connaît nos petites manies, nos goûts littéraires, le roman du moment qui va nous plaire et surtout il sait quels sont nos besoins !

En effet, « mon libraire » ne se trompe jamais ! Il est le génie de ma lanterne ! Il apparaît toujours derrière moi, en me glissant à l’oreille, d’une voix susurreuse : « tiens ! Lis celui-là  ! c’est de ça que tu as besoin ! ». Mais, comment fait-il pour le savoir ? Je n’ai jamais trouvé la réponse à  cette question et je me la pose presque tous les jours ! 😉

Il entend les appels de mon âme, qui est en manque de feel-good, de peur, de rigolade ou encore d’amour. Il me trouve le livre, qui réchauffera mon cœur et rechargera mes batteries. Car, selon moi, un livre est comme une bouteille jetée à  la mer que le lecteur récupère quand il en a besoin ! Et notre super-héros est un excellent capitaine de bateau ! 😉

Notre jedi des temps modernes se bat également contre des forces obscures, qui nous font perdre les titres des romans ou des auteurs. Si vous traînez un peu dans une librairie, vous verrez que notre libraire (et oui, maintenant, il est à  nous ! ) est un décodeur sur pattes ! De nombreux lecteurs arrivent en inventant des noms, voir des pseudonymes et là , tout se complique !

L’autre jour, « mon libraire »  s’est retrouvé face à  un lecteur qui recherchait un livre politique (jusque-là  rien de traumatisant 😉 quoique !), dont l’auteur s’appelle Daphnis ! AIE ! « Mon libraire » a les yeux qui sortent de ses orbites. Cherche à comprendre. Pose des questions. Se passe la main dans les cheveux. Soupir discrètement. Quant au lecteur, il balbutie. N’arrive pas à être cohérent. Des perles de sueur apparaissent sur son front. La panique commence à se faire ressentir. Lorsque « mon libraire » a les yeux qui brillent. Il a trouvé ! Le monsieur voulait un livre de Luc Ferry ! C’est une discussion parmi tant d’autres à laquelle le libraire doit faire face dans son royaume littéraire !

Alors que vous souhaitez un livre politique, un feel-good, un roman d’amour et encore vous fendre la poire! Un seul conseil à  vous donner ! Ecoutez les sages paroles de notre jedi, et surtout laissez-le vous sauvez de ces forces obscures qui nous brouillent le cerveau !

Un livre conseillé par « mon libraire » est un gage de qualité sur lequel je ne lésine pas! « Mon libraire » est mon ami, que je chéris dans mon cœur. Il est peut-être même le sage qui dort en moi !

Publié par Audrey Lucido, le 21 septembre 2017.

2 réflexions au sujet de « Mon libraire, mon super-héros »

Laissez moi un petit commentaire