Trouver le titre de son roman, un sacré challenge!

Le titre d’un roman est, selon moi, le point le plus épineux dans la création d’un roman. Il doit refléter l’histoire, tout en laissant planer le suspens. Il doit être parfait pour attirer le regard et la curiosité du lecteur. Le charmer afin que ce livre finisse dans son sac. Bref… A ce moment précis, tout est une question de séduction! 😉

Une fois le roman terminé, il faut lui trouver un titre comme lorsqu’on doit donner un nom à notre nouvel animal de compagnie, que vous chérissez de tout votre coeur. Je me suis alors remémoré l’histoire de mon livre dans les moindres détails! Plusieurs solutions se sont offertes à moi.

Tout d’abord, je me suis dit que je pouvais lui donner le nom d’un des personnages. Le plus cohérent aurait été de lui attribuer celui de l’héroïne, Hélène. Mais, après mûre réflexion, j’avais peur que les lecteurs croient que mon roman soit un remake d’Hélène et les Garçons! 😉

Ensuite, je me suis dit que le nom de mon village, Lumen, ferait l’affaire. Ce mot a un côté mystérieux. Il fait référence à la lumière. Lorsque vous le prononcez avec une voix caverneuse (et oui les effets du froid m’ont mis la gorge en feu! 😉 ), il vous fait frissonner. Allez-y…Prononcez-le lentement et doucement. « Lumen »

Cependant, je trouvais que cela faisait un peu léger! Cette idée s’est rapidement envolée comme une bulle de savon dans le ciel et est partie s’éclater dans les cieux! Ouf…Je l’ai échappé belle! 😉

Enfin, une phrase s’est mise à marteler fortement sur les parois de mon crâne (et oui encore ! 😉 ). « La Magie d’Aujourd’hui ». Je sais! Cela fait très série américaine! Une héroïne qui dans des élans de générosités rend la vie des gens autour d’elle merveilleuse. Les problèmes qui s’envolent en un seul claquement de doigts! Et là… Cela ne collait pas vraiment avec l’histoire de mon roman.

Je vous avoue qu’à ce moment précis j’étais un peu désespérée (oui oui c’est possible mais rassurez vous que de manière éphémère 😉 ) J’avais l’impression de tourner en rond, de trouver des titres qui ne me donnaient pas pleine satisfaction. Ils avaient un côté un peu fade, voire même triste! Ils ne reflétaient pas le côté mystérieux, secret et surtout le côté déjanté de mon roman 😉

Alors, l’univers a mis sur ma route un ange pour m’aider dans cette mission. Et quel ange 😉 Un mètre soixante de haut, râleuse, pestant après tout le monde, mais si maligne 😉 Il est apparu sous les traits de ma collègue de travail dont je tairais le nom 😉

Et c’était parti pour le marathon… Il fallait absolument trouver un titre car j’allais le faire éditer! Nos nombreuses pauses déjeuner ont été des moments propices à cette réflexion, qui je dois le dire nous a fait chauffer les neurones! Au fil de nos recherches nous sommes tombées sur plusieurs expressions bizarres, phrases tarabiscotées; toutes aussi ridicules les unes que les autres. Et là… La lumière fut!

On trouve une citation du feu de Dieu: « La lumière ne fait pas de bruit ». En même temps, vous me direz que c’est normal! La lumière n’est pas bruyante en soi. 😉 Mais, cette citation a su nous toucher, nous harponner et nous avons remonter doucement mais sûrement le fil du harpon.

Par rapport à mon histoire, cela voulait tout dire et rien dire! Si nous avions laissé le titre comme cela, il n’aurait pas eu d’impact. Quand, tout à coup, Almodovar est venu me murmurer à l’oreille … »et pourquoi pas un talon aiguille? » 😉

Coller Ces deux expressions relevait du parcours du combattant. Les différentes combinaisons s’enchaînaient, se bousculaient, se jetaient à la poubelle… Et la perfection est apparu… La lumière ne fait pas de bruit sauf en talons aiguilles.

Je sais… Un bon nombre de personnes, notamment dans les milieux de l’édition, m’ont dit qu’il était trop long et qu’ils ne voyaient pas le rapport. Mais, quand un futur lecteur ou future lectrice prononce ce titre,  et que vous voyez la personne en face de vous être habiter par ces mots qui résonnent à travers son âme, vous vous dites finalement que c’est un joli titre!

Un titre à la fois sympa, aguicheur, qui retranscrit très bien l’histoire et surtout qui sait faire parler de lui ! 😉

Publié par Audrey Lucido, le 30/09/2018.

2 réflexions au sujet de « Trouver le titre de son roman, un sacré challenge! »

  1. Joli cheminement…. Le choix du titre est crucial, certes !
    J’aime bien la référence à Pedro Almodovar… Elle ne m’avait pas sauté aux yeux de prime abord, honte à moi.
    Je souhaite de beaux jours à ton livre, dont j’ai acquis un des premiers exemplaires papier lors de l’édition 😉

    1. Crucial! comme tu le dis si bien! 😉
      Merci pour tes souhaits qui me vont droit au coeur. C’est sûr que tu es une de mes première fans! 😉

Laissez moi un petit commentaire